Qui dirige la commune du Kremlin-Bicêtre ?

Jean-Marc Nicolle est un autodidacte dont l’ascension a été le fruit d’un engagement continu. Cet ancien conducteur de métro dans les années 80 a appris la politique sur le terrain. Pourtant, ce fils issu d’une famille modeste n’était pas prédestiné à ce parcours exceptionnel, mais des rencontres et sa volonté d’améliorer le quotidien de ses concitoyens l’ont conduit à devenir maire du Kremlin-Bicêtre, une commune qui l’a accueilli à l’âge d’un an. Le maire actuel de la ville du Kremlin-Bicêtre a vu le jour à Lormes dans le département de la Nièvre à l’été 1964.

Ses parents étaient de condition modeste. Son père exerçait le métier de menuisier-ébéniste et sa mère était femme de ménage. Quelques mois après sa naissance, la famille décide de quitter Lormes pour s’installer à Paris.

Leur vie dans la capitale est difficile. Les nouveaux employeurs de Mme Nicolle leur allouent une minuscule chambre de bonne dans le XVIème arrondissement. Mais rapidement les espaces verts de leur campagne natale leur manquent et toute la famille décide de partir vivre au Kremlin-Bicêtre, une ville proche de Paris.

Jean-Marc Nicolle et la politique

Très jeune, Jean-Marc Nicolle s’est intéressé à la politique. En 1987, il adhère au Parti Socialiste pour soutenir François Mitterrand, mais déçu par l’engagement du président dans la guerre du golfe, il décide en 1990 de rejoindre le Mouvement Républicain et Citoyen de Jean-Pierre Chevènement. En 1992, il est sollicité par Jean-Luc Laurent, le maire Kremlin-Bicêtre pour diriger le Parti Socialiste de la ville mais son rapprochement avec le Mouvement des Citoyens va conduire à son éviction du parti.

En 1995, Jean-Marc Nicolle est nommé à 29 ans premiers adjoints au Maire par Jean-Luc Laurent. Durant les années suivantes, il va s’occuper de diverses délégations comme les finances, l’enfance, l’enseignement, l’urbanisme, la sécurité, la communication et les affaires générales. Quatre années plus tard, le poste de Président de la communauté d’agglomération de Val de Bièvre lui est confié. Son rôle est d’élaborer les bases administratives pour répondre aux exigences de la loi Chevènement sur l’intercommunalité.

Jean-Marc Nicole Maire du Kremlin-Bicêtre

En 2010, sa carrière s’envole et il va exercer différentes fonctions au sein de nombreuses institutions comme conseiller d’Ile-de-France Il va également s’impliquer dans l’élaboration du Grand Paris en devenant délégué spécial auprès du Président de la Région Ile-de-France de 2012 à 2015.

Mais le Kremlinois reste très attaché à la ville qui l’a vu grandir et quand Jean-Luc Laurent décide de quitter son siège de maire du  Kremlin-Bicêtre pour se consacrer à son mandat de parlementaire, Jean-Marc Nicolle se présente aux municipales et devient le 7ème maire de la ville le 16 janvier 2016.

maire kremlin bicêtre

Dès sa prise de fonctions, Jean-Marc Nicolle est opérationnel pour gérer les affaires courantes de la commune. Grâce à son mandat de premier-adjoint et résident depuis plus de 50 ans, il a une parfaite connaissance des projets emblématiques de cette ville de banlieue proche de Paris. Son objectif en acceptant le poste de maire du  Kremlin-Bicêtre, Jean-Marc Nicolle était de continuer l’œuvre de Jean-Luc Laurent, son prédécesseur et mentor.

Il a également souhaité améliorer le cadre de vie des habitants. 20% de la ville va être végétalisée d’ici à 2030. Ce projet a été initié par la création d’une promenade nommée « Ruban Vert » qui traversera la ville du nord au sud. La mairie a pour objectif d’aider les Kremlinois à accéder à la propriété et de nombreuses actions sont menées pour faciliter l’accès à la culture.

Alex Devaux

Journaliste indépendant et passionné de web, de nouvelles technologies, de sport et de voyage, je partage des bons plans, des infos pratiques et des astuces pour se simplifier la vie au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *