Quelques astuces pour commencer à pratiquer la photographie

Vous avez toujours aimé la photo et souhaitez commencer à apprendre et pratiquer la photographie ? Et peut-être un jour devenir photographe professionnel ? Mais avant de mettre la charrue avant les boeufs, il faut avoir conscience de quelques réalités du monde de la photographie professionnelle.

Photographe, le métier préféré des français

Près de 25 000 photographes sont comptabilisé en France, et dans ces 25 000, il y a un taux de Turn Over hallucinant, si ce métier fait rêver, la réalité ratrrape très vite les rêveurs pour les ramener les deux pieds sur terre.

Parmi tout ce monde, moins de 6% réalisent de la photographie dite sociale (famille, enfants, bébés, grossesses, mariages, etc.), ces domaines nécessitent de la discipline et de la constance, en effet, une fois le travail réalisé et livré aux clients, leur verdict peut être saillantes si les photos ne correspondent pas à ce que vous avez montré sur votre portfolio ou site internet, car ce sont des clients particuliers qui s’attendent à résultat attendu.

Peu de photographes arrivent à trouver leur public dans ces domaines, tant il faut être à l’aise avec une logique de commande et une obligation de résultat minimum fixé par contrat.

Environ 60% des nouveaux photographes jettent l’éponge au bout d’un an, la sélection naturelle est sévère, et seul 2% seront encore là au bout de 10 ans. Donc pour maintenir un nombre de 25 000 photographes, vous comprenez pourquoi on parle d’un turn over démentiel.

Quelles sont les qualités requises pour réussir en photographie

Devenir photographe nécessite des qualités humaines, que ça soit pour réaliser des photos de rue, en studio, en photo reportage.

  • Être passionné par la photographie et plus précisément par la matière à photographier. Sans passion, vous vous démotiverez vite, et votre matériel restera dans le placard, sans passion vous manquerez de pugnacité pour progresser.
  • Être tourné vers les autres. Cela paraît évident, et pourtant on le néglige souvent. Il faudra sortir de votre timidité, de votre zone de confort, tant vous devriez rencontrer du monde, des gens et des univers différents.

Vous avez sans doute vu de fabuleuses photos que vous appréciez, mais pour que ça soit fabuleux il y a bien souvent un travail de recherche et de réflexion qui ont été fait en amont pour permettre au photographe d’être en capacité d’être là au bon moment, au bon endroit.

Ex: Si vous souhaitez par exemple photographier des renards et des renardeaux, il faudra au minimum aller discuter avec des personnes spécialisées sur le sujet afin d’obtenir des indications, ou si vous souhaitez prendre des photos de rues mettant en scène des inconnus, il vous faudra vous montrer positif et souriant pour ne pas vous faire prendre à parti.

  • Être persévérant et constant. Au début, cela va être difficile d’appréhender la photographie, on ne devient pas un Willy Ronis du jour au lendemain, vous ferez des erreurs en photo comme tout le monde et c’est normal, cependant si vous n’arrivez pas à reproduire ce que vous avez imaginez, ne vous découragez pas, persévérez, c’est en se trompant qu’on gagne en expérience dans le monde de la photographie. C’est le conseil numéro 1 en photo de portrait que pourrait vous donner un photographe professionnel si vous le lui demandez pour progresser en photo de portrait studio ou en lumière naturelle.
  • Savoir être autocritique et se remettre en cause : Ce n’est jamais facile de critiquer ses propres photos et d’avoir suffisamment de recul, sortez de votre cadre familiale et amical pour obtenir des avis éclairés, car ces derniers par affection diront toujours du bien de votre travail, osez entendre les critiques constructives d’un photographe plus chevronné que vous sur le sujet qui vous intéresse. Au début ça sera dur à entendre, mais il faut passer par là.

Le choix de votre premier matériel de photos

A moins d’avoir un budget important, lorsque vous débutez la pratique de la photographie il est judicieux de bien réfléchir et de prendre conseil avant de vous lancer dans l’achat de votre premier matériel photo.

Voici quelques conseils  :

  • Si vous devez choisir entre dépenser plus pour un boitier ou plus pour des objectifs, choisissez les objectifs. Un boitier deviendra très vite obsolète, tous les ans de nouveaux modèles sortent sur le marché, sans compter que la valeur de votre boîtier diminue avec l’augmentation du nombre de déclenchements. A l’image d’une voiture qui décote avec le nombre de kilométrage qui augmente.
  • Investissez prioritairement sur des objectifs de qualité, un objectif peut se garder facilement une vingtaine d’année sans soucis, de plus les objectifs décotent beaucoup moins, si vous l’achetez en occasion, il est probable que votre prix d’achat sera presque identique à celui de votre prix de revente pour en acquérir de nouveau. Ce qui sera assurément pas le cas pour votre boitier. Il n’est donc pas anormal que votre objectif coûte plus cher que votre premier boitier.
  • Si vous envisagez de durer dans le monde de la photographie, pensez à la revente, car la somme récupérée vous permettra de faire un apport pour votre nouveau matériel.
  • Concernant les objectifs, si vous avez un budget serré, favorisez un objectif fixe à grande ouverture, bien moins coûteux et de meilleurs qualité en terme de piqué d’image, n’hésitez pas à regarder le prix de l’occasion. De plus dans votre apprentissage vous progresserez plus vite dans votre façon de cadrer et votre placement dans l’espace, les objectifs fixes vous y obligeant.
  • Toujours concernant les objectifs, favorisez dès le départ pour les objectifs pour les grands capteurs (ou dit plein format), même si vous avez un boitier au petit format (généralement moins cher), ces objectifs pour plein format peuvent se monter sur les boîtiers petits format. Et vous pourrez les garder même si vous passez aux grands capteurs.

Quand vous aurez mieux déterminé vos besoins en fonction de vos pratiques photos, vous changerez certainement de boitier et n’aurez pas de regret en cédant un ancien boitier qui a décoté et qui ne vous a pas coûté un bras.

A l’inverse si vous avez acheté des objectifs pour les petits capteurs, alors le jour où vous passez à un grand capteur, vous serez obligé de revendre tous vos objectifs et de racheter des objectifs plus adaptés.

Apprendre à pratiquer la photographie

La plupart des photographes débutant apprennent de façon autodidacte, en visitant certains sites internet et/ou en regardant les vidéos sur Youtube.

Vous trouverez aussi des formations vidéo payantes par abonnement de très bonnes qualités, et pour moins de 30 euros/mois. Je crois que cette façon d’apprendre est plus efficace et surtout étant dispensées par de vrais professionnels aguerris, ces formations ne vous induiront pas en erreur car nous savons que les tutoriels ou les vidéos sur Youtube, vu ici et là, peuvent vous inculquer de mauvaises habitudes, car n’importe qui peut poster une vidéo, souvent incomplètes dans leur approche et leur pédagogie.

Si vous souhaitez progresser à pas de géant, côtoyez ou demandez à un photographe professionnel expérimenté et qui gagne sa vie grâce à la photographie de l’assister. Il y a de grandes chances qu’il accepte, car être assisté permet de mieux appréhender la lumière. Vous concernant vous apprendrez beaucoup plus vite et ferez de nouvelles connaissances dans le milieu. Et peut-être réaliser vos premières photos de qualité professionnelle à montrer plus tard à vos futurs potentiels clients. Voyez cela comme un Workshop rien que pour vous.

Il existe aussi d’autres solutions, les cours de photo, à raison de quelques heures pour en moyenne 120 euros la séance, généralement pour débuter et sortir du mode automatique. Il existe une offre pléthorique.

Ensuite, si vous vous spécialisez dans un thème et un univers bien précis, il y a  des workshops organisés par des photographes connus et reconnus, généralement sur un format allant de 1 à 3 jours, attention, les places sont souvent limitées et peuvent coûter plusieurs milliers d’euros. Si vous n’avez pas un encore un bon niveau en photographie, je vous déconseille ces workshops, car si vous pensez aller pour apprendre à utiliser le mode Manuel, votre portefeuille fera grève durant plusieurs mois. N’y allez que si le sujet est très important pour vous et que vous voulez apprendre autre chose que manier votre appareil.

Si vous souhaitez passer professionnel plus efficacement, intégrez une école de photographie, plus facile à dire qu’à faire, il faut le financer, et avoir le temps d’y aller, et se poser la question de savoir avec quoi vous allez vivre durant cette période. Cela dure entre 1 à 2 ans. Un vrai challenge. Il existe des organismes de financement que vous soyez salarié ou inscrit au pôle emploi, regardez de ce côté-là.

Alex Devaux

Journaliste indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *