L’avenir de la réparation des iPhone incertain ?

réparation téléphone

La naissance du marché de la réparation

Depuis la sortie du premier modèle de smartphone d’Apple en 2007 et particulièrement le succès rencontré par l’IPhone 3G à son époque, un marché de la réparation s’est créé pour permettre aux utilisateurs de conserver le plus longtemps possible leurs téléphones.

Cependant depuis quelques années, le constructeur limite de plus en plus la réparation de ses produits à son propre avantage… 

Comme tout objet du quotidien, le mobile est susceptible de se casser, notamment son écran dû aux matériaux qui le compose : du verre et une dalle d’affichage de type LCD ou OLED. Et sa batterie qui se détériore au fil du temps. Il n’est donc probable qu’à un moment ou un autre il soit nécessaire de faire appel à un réparateur. 

Les différentes pannes sur iPhone

Les pannes les plus communes :

  • Un écran cassé
  • Une batterie usée
  • Un Dock de charge endommagé
  • Un appareil photo arrière qui ne fait plus le focus

Les pannes les plus techniques : 

  • Problème tactile (Touch Disease)
  • Problème Audio (Loop Disease)
  • Problème de modem (Baseband)
  • Problème de charge (Tristar)

La réparation avant l’iPhone 8

Avant la sortie de l’iPhone 8 en 2017, il était possible de remplacer sans trop de difficultés la plupart des pièces détachées principales des iPhone. C’est-à-dire toute réparation qui ne nécessitait pas d’intervention en micro soudure sur la carte-mère était réalisable sans contraintes techniques hormis le remplacement du bouton Touch iD (depuis l’iPhone 5s).

Il est bon de savoir que toutes les pièces détachées du fabricant sont estampillées d’un numéro de série unique (écran, batterie, caméra etc). Le remplacement de ces dites pièces ne provoquent (hormis sa remise en état évidemment) aucune alerte de la part du téléphone, de type : message d’erreur ou de dysfonctionnement volontaire de la part d’Apple. 

Donc de l’iPhone 6 à l’iPhone 7 Plus, le constructeur laisse champs libres à leurs propriétaires de faire appel à des réparateurs autres que le SAV Apple lui-même. 

Il était donc de la responsabilité des clients de la marque ayant brisés leur téléphone de choisir entre faire appel à des prestataires de qualité dans leurs villes ou via un service de réparation à distance ou bien de contacter le support de Cupertino.

La réparation après l’iPhone 8

Les choses se compliquent, Apple insert un système de vérification de la batterie lors de l’introduction de son iPhone XR sur le marché en 2018. En d’autres termes, après le remplacement de l’accumulateur du smartphone, un message d’alerte peu conviviale apparaît alors lors du redémarrage vous invitant à mettre en doute la nouvelle batterie installée.

Pour les techniciens, c’est le premier coup d’épée du constructeur pour endiguer le marché de la réparation. Si Apple souhaite rassurer ses clients avec ce message peu discret, (alors que la garantie est dans tous les cas caduc) le consommateur non averti y voit plutôt une raison de se méfier. 

Faut-il se méfier de ce message d’alerte ? 

Pas vraiment. Le message apparaît parce que la nouvelle batterie ne possède pas le même numéro de série que celle assemblée d’origine. Si vous échangez les batteries de deux iPhone XR flambants neufs, le message se manifestera immédiatement. Ce qui signifie que la qualité de la pièce détachée n’est en aucun cas vérifiée par iOs.

Pour continuer sur sa lancée, Apple introduira le même type de message lors d’un remplacement d’écran complet avec l’arrivée de l’iPhone 11, puis avec la caméra arrière des iPhone 12. 

réparation iPhone

Les solutions de réparations 

Certaines pièces ne peuvent pas être remplacées à l’instar du Touch ID ou bien du Face ID. Dans ce type de cas, seule la réparation par micro soudure est envisageable. 

Seuls quelques réparateurs en sont capables, comme l’entreprise SEB117 qui possède un magasin de réparation d’iPhone à Montpellier et qui détaille dans un article les techniques de restauration avancées du système de reconnaissance faciale d’Apple.

Certains blocages du constructeurs sont un peu plus vicieux : si un écran est remplacé sur un iPhone (à partir du 8), alors l’option “True Tone” disparaît. Heureusement depuis des programmateurs ont vu le jour afin de conserver ses fonctions.

La réparation des téléphones concurrents

A ce jour, aucune limite n’est rencontrée lors d’un remplacement d’écran service pack chez les plus grands constructeurs que sont SamsungXiaomiHuawei et Honor.

Que se soit le changement d’une batterie ou bien du connecteur de charge, les ténors ont fait le choix de laisser libre la possibilité de faire réparer son téléphone portable dû notamment au fait que ces derniers possèdent un réseau de vente de pièces détachées.

Cela permet également d’être plus en accord avec les récentes lois sur l’anti-gaspillage et de préserver le droit à la réparation.

Un avenir menacé pour les iPhone

Si Apple continue dans cette voie, il ne sera bientôt plus possible d’intervenir sur sa gamme de téléphone. Dans la lignée de leur système d’exploitation connu pour être fermé (iOs), la société se garde le droit tout en respectant la loi (“c’est réparable mais uniquement dans un Apple Store”) de garder pour lui tout seul la possibilité de remise en état de ses appareils.

Malheureusement il n’existe pas de magasin Apple dans toutes les villes de France, et la firme ne propose actuellement que deux prestations de réparation, à savoir le remplacement d’écran et de la batterie. Pour tout le reste, c’est un échange moyennant la finance. 

Compte tenu des nombreuses autres pannes énumérées plus haut, le consommateur pourrait ne plus avoir réellement de choix et considérer ainsi à l’avenir l’iPhone, tout comme les AirPods, comme des produits “jetables”. 

Laisser un commentaire