Coronavirus : comment se protéger contre la propagation

Les masques ne sont pas suffisants. Le principal est de se laver fréquemment les mains et d’éviter tout contact avec des personnes malades.

Le nouveau coronavirus chinois est un virus respiratoire dont les principaux symptômes sont une fièvre supérieure à 38°C, une toux et une détresse respiratoire. Dans les cas les plus graves, l’infection peut provoquer une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale et même la mort, selon l’OMS. Vingt-cinq pour cent des cas confirmés ont présenté des symptômes graves, selon le Comité d’urgence de l’OMS.

Les coronavirus sont des zoonoses, c’est-à-dire qu’ils sont transmis entre les animaux et les humains. Dans le cas du 2019-nCoV, la source de l’infection n’a pas encore été déterminée, mais les autorités chinoises ont déjà confirmé que le virus peut être transmis de personne à personne.

Le nouveau coronavirus peut infecter des personnes de tout âge, bien que chez les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies préexistantes (comme l’asthme, le diabète, les maladies cardiaques), la maladie puisse être plus grave. Les estimations actuelles de la période d’incubation du virus vont de 2 à 10 jours.

Pour prévenir l’infection, l’agence sanitaire des Nations unies recommande les mesures de protection personnelle suivantes :

-Laver fréquemment les mains avec de l’eau et du savon ou avec un désinfectant pour les mains à base d’alcool

-Quand vous toussez ou éternuez, couvrez-vous la bouche et le nez avec votre coude plié ou un mouchoir en papier -jetez le mouchoir immédiatement et lavez-vous les mains.

-Éviter tout contact physique avec toute personne ayant de la fièvre et toussant.

-Si vous avez de la fièvre, de la toux et que vous respirez difficilement, consultez un médecin dès que possible et informez votre médecin de tout voyage antérieur.

-Si vous visitez des marchés d’animaux vivants dans des zones où des cas de ce nouveau coronavirus ont été signalés, évitez tout contact direct non protégé avec des animaux vivants et les surfaces en contact avec ces animaux.

-Eviter la consommation de produits animaux crus ou insuffisamment cuits. La viande crue, le lait ou les viscères d’animaux doivent être manipulés avec précaution pour éviter toute contamination croisée avec des aliments non cuits, conformément aux bonnes pratiques d’hygiène alimentaire.

Parmi les recommandations de l’OMS pour la population générale, il n’y a pas de masques. Bien qu’ils soient devenus partie intégrante du paysage en Chine par mesure de protection, la réalité est que les masques chirurgicaux, chez les personnes en bonne santé, n’empêchent pas l’infection. Ils aident uniquement les personnes présentant des symptômes à éviter de propager le virus par la toux ou les éternuements, car ils sont conçus de l’intérieur. Ce sont les masques faciaux FFP2 et FFP3, conçus pour fonctionner de l’extérieur vers l’intérieur, qui peuvent empêcher la propagation du virus d’une personne saine par les voies respiratoires. Ce sont celles que portent les personnels de santé en contact avec les personnes malades. En tout état de cause, le port d’un masque de protection maximale ne suffit pas s’il n’est pas associé à un lavage fréquent des mains, car ces virus sont également transmis par contact.

Source : www.abc.es

Alex Devaux

Journaliste indépendant et passionné de web, de nouvelles technologies, de sport et de voyage, je partage des bons plans, des infos pratiques et des astuces pour se simplifier la vie au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *